• la Réunion , c'est la France , le plus petit département français . Par comparaison , le Finistére est presque 3 fois plus grand et la Creuse 2 fois . Dans les années 80 , l'île est devenue une région administrative tout en gardant son statut de département . Moi , je pensais que les régions regroupaient plusieurs départements .. Un mystére de plus !
    Donc le Réunionais est français . Je ne sais pas encore s'il est francophile , mais de prime abord , il n'est pas francophone ! Il parle le créole et considére que chacun le comprend puisqu'ici , tout le monde s'exprime dans cette langue . Il pense peut-être parler français . Mais , moi , je ne comprends pas le créole , comme tout "zoreil" qui débarque ici . Et comme je suis de plus en plus sourd , vous comprendrez pourquoi j'ai intitulé l'article précédent : zoreil xxl !!! D'où certaines situations cocasses , presqu'ubuesques à mon arrivée . Je me souviens entre autres  d'un chauffeur de taxi qui me racontait des tas de choses et qui semblait assez mécontent que je ne réponde à ses questions que par de vagues onomatopées .Mais que faire d'autre quand vous n'êtes pas polyglotte ?
    A la Réunion , il y a des mystéres , des contrastes , de l'harmonie , du syncrétisme . Mais il y a aussi des spécificités . Par exemple , dans les bus , pour indiquer au chauffeur que vous voulez descendre au prochain arrêt , vous devez taper 3 fois dans vos mains .. Le probléme , c'est que , lorsque vous arrivez , et que personne ne vous a mis au courant de cette coutume , je vous laisse imaginer la situation ; chauffeur et passagers vous observent d'un petit air moqueur et vous donnent toutes sortes d'explications en créole bien sûr . Et , bien sûr aussi , vous ne comprenez rien !! Heureusement , au bout d'un certain temps , on finit par comprendre et se faire comprendre ...
    Les métros qui vivent ici , ont tendance à se "créoliser" . Ils pensent peut-être se faire mieux accepter de cette façon , ou bien est ce simplement par mimétisme ? J'ai rencontré récemment un toulousain au fort accent , parlant à un Réunionais .. du délire !!!
    Beaucoup sont admiratifs de la langue créole . Ce n'est pas mon cas ! Par contre j'ai pour elle un grand respect dû à ses origines . N'oublions pas qu ' elle a été créée au début du peuplement de l 'île par nécessité , afin que les colons français puissent communiquer avec les esclaves venus d'Afrique , de Madagascar et autres endroits de l'océan indien . Sa base est donc le français . Mais , pour les colons , le but n'était pas d'échanger des points de vue avec les esclaves .. On a donc simplifié au maximum . Exit la syntaxes et autres tounures de phrases !
    Il est vrai que certaines expressions sont trés évocatrices et charmantes : bonbon la fesse pour suppositoire , argent braguette pour allocations familiales , lontan pour autrefois ,mangosier y bat quat cylind pour j'ai une bonne descente ...
    Mais , dire mon l'auto ,mon case '' le zananas" , la dodo lé la , est-ce que cela enrichit la langue française ?
    Au secours l'espéranto !!
    On parle aussi à propos du créole , d'une mélodie nonchalante . Nonchalance , c'est sûr , mais la mélodie m'échappe ..
    Vous aller penser que je caricature . Vous pouvez . Il n'empêche que je me contente de décrire ce que j'observe et mon ressenti . Je me fais aussi l'écho de certains Réunionais qui pensent comme moi , mais qui s'autocensurent lorsqu'il s'agit de leur " identité " .

    En attendant de vous faire part de mes prochaines observations , je vous présente mes meilleurs voeux pour 2010 .


    3 commentaires
  • Oui , vraiment , c ' est une drôle d ' île que cette île où j ' ai atterri il y a un bon mois maintenant !
    D ' abord , lui donner un nom ne fut pas une mince affaire apparemment : appelée " mascarin " , elle devint île Bourbon au 17 ° siécle . C ' est sous la Révolution qu ' elle fut baptisée la Réunion . Quelque temps aprés , on lui attribua le nom de Bonaparte , jusqu à ce que nos amis Anglais ne nous la reprennent et lui redonnent le nom de Bourbon ... En 1848 , aprés qu ' elle fût retombée dans l ' escarcelle des Français , elle reprit l ' appelation " la Réunion " . A ce jour , et sauf événement imprévisible , il s ' agit de son nom définitif !
    Lorsqu ' on observe la composition éthnique de ses habitants , on ne peut que constater qu ' elle porte bien son nom : Africains , Chinois , Indiens , Pakistanais , Malgaches , Européens semblent y cohabiter harmonieusement  ( ? ) . En tout cas , ils se reconnaissent tous Réunionais , bien avant d ' être Français .
    J ' ouvre une parenthése  : compte tenu de la quantité d ' alcool consommée ici , on aurait pu remettre " Bourbon " en 2° nom par exemple !! Je plaisante , et referme la parenthése .
    Et puis , il a fallu la découvrir , cette île . Pensez donc , ses dimensions de 50 kms sur 70 et sa superficie de 2500 Kms carrés , en font un véritable confetti sur l ' immensité de l ' océan indien ..
    Il a fallu aussi y accoster , quand on sait que les 3/4 de ses côtes étaient inaccessibles !
    Oui , vraiment , cette île est étonnante ! Elle est faite de contrastes et de mystéres . Et tout cela finit par devenir harmonie ..
    Dans le désordre , quelques exemples : toutes les villes du littoral ont des noms de saints . De st Denis à st Joseph ( on se plait à rappeler ici que st Jo est la ville française la plus au sud ! ) , en passant par st Paul à l ' ouest et st Benoit à l 'est , alors qu 'a l 'intérieur de l 'île il n 'y a que des noms " profanes ". J 'ai lu quelque part que la population réunionaise était chrétienne à 85% . Or , dans la région où je vis actuellement , sur la côte ouest , je constate qu 'il y a beaucoup plus de temples tamouls que d 'églises !  Contraste ! J 'ai vu aussi dans le bus , des gens se signer en passant devant un mini-temple . Intrigué , je suis revenu à pied sur le lieu , et me suis rendu compte qu 'au fond du petit édifice , il y avait une croix et des ex-votos ! Contraste , mystére ou tout simplement syncrétisme ?
    Pour rester dans le religieux , je tiens à signaler que l 'église N.D de la Salette , à St Leu , reste ouverte toute la journée , ce qui est bien agréable , ne serait ce que pour profiter un moment de l 'ombre , tout en regardant avec étonnement là aussi , le Christ en croix , dans les mains duquel , ont été fixées en plus des pointes , une tenaille et un marteau ! Comme il est impensable qu 'il s'agisse d'humour , je me demande quel  est ce symbole ? Il y aurait sans doute là matiére à un nouveau roman pour Dan Brown ..
    Mais , revenons aux contrastes et à l'harmonie : Le matin , le soleil brille généreusement sur le littoral alors que les "hauts" sont plongés dans le brouillard et pratiquement invisibles . Réguliérement , d'épais nuages noirs se développent et on s'attend à un orage .. Eh bien , je n'ai pas encore une seule fois entendu le grondement du tonnerre !!
    Parfois , dans la journée , ces nuages se dissipent , et on découvre alors l'harmonie des couleurs entre le bleu de l'océan , le vert des collines qui sert de toile de fond au rouge vif des flamboyants , au rose des hibiscus , au jaune et blanc des frangipaniers , au bleu et mauve de je ne sais quelles autres fleurs . Ajoutez à cela les odeurs qu'exhale cette végétation , ainsi que la saveur des fruits à portée de main . Il faut évoquer aussi la diversité et la splendeur des oiseaux , en particulier le cardinal de Madagascar , ce petit oiseau tout rouge qui vient me réveiller tous les matins au lever du soleil ...
    En découvrant l'île , certains l'ont comparée à l' éden . Je mettrai un bémol à cette interprétation : d'accord pour le paradis mais avant la venue d'Adam et Eve !
    Voici quelques premiéres observations et impressions de ce petit coin de France trés particulier .


    3 commentaires
  • Moi qui ai eu toujours beaucoup de mal à me servir d'une machine à laver , je suis devenu , chez mére térésa , un expert dans l ' art du lavage manuel ! Je parle dans le contexte du nettoyage de linge particuliérement souillé .
    Premiére étape : le linge , essentiellement draps et linge de corps , est plongé dans une grande cuve d 'eau bouillante . Il est remué réguliérement par 2 hommes équipés de grands morceaux de bois . Ensuite , il est placé dans une autre cuve remplie d ' eau froide avec des paillettes de savon . Deux autres hommes entrent dans la cuve et piétinent allégrement et en cadence . En fait , les 4 pieds font office de tambour de machine à laver .
    L ' étape suivante est le rinçage en 2 fois dans 2 autres cuves . Intéressant , n ' est-ce pas ?
    A ce stade des opérations , une réflexion s ' impose : heureusement qu ' on ne manque pas d 'eau en Inde , tout au moins ici . Et il est intéressant de squatter une ancienne usine , car on peut utiliser les installations existantes . Je veux parler surtout des cuves et autres tuyauteries .
    Et l 'essorage , me direz vous ? Il se fait manuellement , bien sur , et ça , c 'est du sport ! en particulier pour les draps ..  Encore qu 'en les plaçant par leur milieu derriére les tuyaux , il n ' y a plus qu ' à serrer , serrer , serrer !
    Ce qui est encore plus sportif , c ' est le transport du linge mouillé , donc lourd , dans 2 seaux , jusqu ' à  la terrasse du 3° étage , soit 64 marches ..
    Enfin , pour l ' étendage , on utilise là encore les installations en place , à savoir des cables en acier qui devaient servir au séchage des piéces de tissu .
    Et voilà le travail !!!
    Vous pensez peut-être que ce luxe de détails n ' a que peu d 'intérêt .
    Il est vrai qu ' on se croirait revenu au moyen âge . Mais quel sens cela aurait-il , ici , de posséder des machines , avec ce que ça comporte comme coût en investissement et entretien  , alors que les anciens malades et les volontaires font aussi bien , sans grosse fatigue et dans la convivialité ?  De plus , ce systéme enléve toute notion dégradante d ' assistanat , que j ' ai trop connu en Afrique . Ainsi chacun est concerné de la même maniére selon ses possibilités .

     Par contre , je ne suis pas d ' accord sur d ' autres points . Par exemple , le " coiffeur barbier " n ' a à sa disposition que des lames usagées et pas de savon à barbe . Donc , les rasages se font dans la douleur et laissent des traces ! Il est vrai que les soeurs ne se sentent pas trop concernées par ce probléme ...  En dehors des tâches lessivielles , la fin de la matinée est consacrée à la mise en place du repas , et surtout à donner la becquée à ceux des malades qui n ' ont pas la force de manger seuls , et ils sont nombreux ! Le repas est précédé du bénédicité en hindi .  C ' est bientôt la fin du service . Je pose mon tablier au vestiaire jusqu ' à demain . En passant , je salue les personnes avec qui j ' ai été proche aujourdhui . je croise des regards étonnés , inquiets , regards de gens repus mais oas sereins .  Le dernier jour , à mon départ , j ' ai cru déceler comme de la tristesse dans certains regards . Ce qui est sur , en tout cas , c ' est qu 'il y en avait dans le mien !  Je m ' en vais , un autre volontaire arrive . Je suis quelqun et personne , et c ' est trés bien comme celà

    Je pars de chez mére térésa avec quelques questions , pour lesquelles je n' ai pas obtenu de réponses :  les actions menées ont-elles fait évoluer les choses , et donc fait diminuer le nombre de gens sur les trottoirs de Calcuta ?   Les personnes recueuillies sont elles toutes des intouchables ?    N ' y a t il pas embrigadement chrétien ( priéres , messe le dimanche , même si ce n ' est pas obligatoire ) ?  Comment se fait il qu ' il y ait autant de candidats volontaires , et quelles sont leurs motivations ? 

    J ' ai quitté l ' Inde un jeudi 22 novembre aprés y avoir mené , par choix , une vie frugale et presque ascétique . Je pars 3 semaines au Népal . Je me souviens parfaitement de la date pour la raison suivante  : arrivé à Katmandou , je vais me faire recenser à l 'ambassade de France .
    Et là , en bonne place , sur un mur , la liste des activités culturelles pour le mois de novembre . A la date de ce jour :
                        FETE DU BEAUJOLAIS NOUVEAU
    Je n 'en crois pas mes yeux , et j ' éclate d ' un rire nerveux !!!


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires